23 juil. 2014

L'Eté des lucioles par Gilles Paris


Editions Héloïse d'Ormesson
17 €
Contemporain
222 pages

" J’ai deux mamans et un papa qui ne veut pas grandir. " Ainsi commence l’histoire de Victor, qui vient d’arriver dans la villégiature familiale du Cap-Martin. Cet été caniculaire s’annonce sous le signe de l’étrange avec une invasion de lucioles, des pluies sèches et des orages aussi soudains que violents. Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes. C’est parce que François n’ouvre pas son courrier qui s’amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble. C’est parce que Claire et Pilar adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu’elles sont heureuses ensemble. Et c’est parce que les adultes n’aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu’il a rencontré son meilleur ami Gaspard. Pourtant, de nombreuses questions restent sans réponse. Pourquoi François refuse-t-il de grandir ? Pourquoi Alicia, son aînée, fugue-t-elle sans arrêt ? Qui était Félicité, la sœur de son père dont on ne parle jamais ? Sur l’étroit chemin des douaniers qui surplombe la côte et relie Cap-Martin à Monaco, Victor rencontrera deux jumeaux, Tom et Nathan, qui lui ouvriront les portes d’un monde imaginaire et feront émerger des secrets de famille trop longtemps ensevelis.
________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Quatrième roman de l'auteur, et quatrième lecture pour moi, appréciant énormément le style de l'auteur. Après avoir été quelque peu déçu par Papa et Maman sont morts, principalement à cause des relations très ambigus entre les deux personnages principaux, j'avais hâte de lire ce roman, pour voir ce que cela donnait. Je l'ai tout de même attendu 1 an. Après lecture, je suis plus que ravi par cette lecture, c'est tout bonnement magnifique, féerique! Ma lecture remonte à.. janvier, du coup j'ai du mal à faire cette chronique. Même si les mots sont difficiles à sortir, les émotions sont toujours présentes.

On suit, comme toujours avec Gilles Paris, des enfants, ce que je trouve génial. Les personnages sont attachants, touchants.. Le vocabulaire suit les structures, la syntaxe et les expressions de jeunes enfants, c'est agréable à la lecture, vraiment reposant. J'ai aimé suivre Victor, ses aventures et ses histoires de coeurs. Les intrigants jumeaux, Tom et Nathan, qui m'ont fait frissonner, je dois l'avouer. Claire, Pilar, Alicia, Gaspard.. belle brochette de personnages, tous aussi plaisant.

L'histoire est plutôt banale, mais se lit avec délectation. Victor va passer des vacances plutôt étranges, et en ressortira grandit. J'ai aimé la légèreté de l'écriture, la bizarrerie des événements. Ce côté de l'histoire qui n'a fait qu'attiser ma curiosité, est, je pense, le gros point fort de l'histoire. Je n'ai fait de ce livre qu'une seule bouchée. Ce n'est pas le meilleur de l'auteur, qui pour moi reste Autobiographie d'une courgette, mais il reste parfait, je n'ai pas trouvé de défauts, et cela confirme mon adoration pour les livres de Gilles Paris. Parce qu'envoûtant et enivrant, L'été des lucioles vous fera voyager au coeur de votre enfance. Tout simplement.


Un livre que je vous conseille donc, bien évidemment. Si vous n'avez toujours pas tenter l'expérience "Gilles Paris", je vous souhaite d'y remédier très vite. L'histoire, l'écriture, les personnages, sont géniaux. A découvrir, à lire, à relire.


2 commentaires:

  1. Je découvre ton blog grâce à cette jolie chronique :) Une fois qu'on a découvert Gilles Paris, on ne peut s'empêcher de lire ses 3 autres romans :) Je vois que je ne suis pas la seule à avoir Courgette pour chouchou :)

    RépondreSupprimer
  2. Quelle jolie chronique que je découvre grâce au partage de l'auteur :) Une fois qu'on a lu un livre de Gilles Paris, on ne peut s'empêcher de lire les autres :) Je vois que je ne suis pas la seule à avoir courgette pour chouchou :)

    RépondreSupprimer