29 juil. 2013

Cinder par Marissa Meyer


Editions Pocket Jeunesse
17.90 €
Science-Fiction Jeunesse
412 pages

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !

Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.
________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Cinder me tentait depuis un bon moment, je n'avais qu'une seule envie.. me le procurer. Une réécriture de Cendrillon avec une touche Star Wars, que demander de plus ? D'autant que de nombreux avis positifs sont tombés, il ne m'en fallait pas plus pour craquer. Ayant fini ma lecture, je peux vous dire que Cinder est un petit coup de coeur, je ne m'attendais pas à au temps apprécier et à m'attacher aussi fortement aux personnages !

J'ai adoré Cinder, elle est vraiment attachante. On ne peut pas rester insensible à tout ce qu'il lui arrive, à ce que lui fait subir sa marâtre. Elle est très courageuse, touchante, persévérante ! Elle a le sens de la famille malgré que la sienne soit très.. malveillante ! On aime la suivre, on a du mal à la voir souffrir, on a du mal à la quitter. Je ne peux pas dire qu'on peut s'identifier à cette jeune femme car c'est tout de même une cyborg. Sa vie est différente, ses occupations sont différentes, sa vision des choses est bien évidemment différente de la nôtre. Mais derrière tout ça, on ressent la part d'humanité. L'émotion qu'elle ressent lorsqu'elle pense à sa soeur, les sentiments qu'elle ressent pour le prince Kai. Elle est beaucoup plus humaine que certains humains, je pense, bien sûr, à sa belle-mère.

Avec ce premier tome, nous avons la chance d'avoir une farandole de bons personnages, géniaux, attachants.. perturbants, intrigants ! Mais bien sûr, il ne faut pas oublier ces personnages exécrables  et détestables qu'on aime haïr : "tous" les lunaires (comprendront ceux qui pourront), en particulier la reine qui a des moyens.. assez radicaux pour éliminer les parasites qui se mettent sur son chemin ! Peony, Iko et le docteur Erland font partie de ceux dont on ne peut que s'attacher. Peony avec sa joie de vivre et son extrême gentillesse pour sa demi-soeur cyborg, Iko pour sa personnalité, son humour et son ignorence et Erland pour sa sagesse et son implication dans la vie et dans le parcours de Cinder. J'ai aussi apprécié le prince Kai qui est censé être un des personnages principaux de l'histoire, malheureusement, je l'ai trouvé effacé par rapport à Cinder malgré que dans toutes ses apparitions, il en imposait !

J'ai beaucoup aimé l'univers futuriste qui nous est proposé ! Je m'y suis cru dès les premières pages grâce à des indices dissimulés par-ci par là et grâce à de belles descriptions très bien fournies en détails ! J'ai vraiment adoré évoluer dans cet univers très riche, l'auteure a su mêlé le monde robotique à notre monde. Cinder est une réécriture de Cendrillon et ça se voit, Marissa Meyer n'a pas lésiné sur les similitudes. On reconnait l'univers de princesse malgré que Cinder en soit la parfaite opposée. L'auteure a une écriture très fluide malgré les quelques références à la mécanique, ça se lit tout seul. Cinder est un véritable page-turner, on ne peut pas s'arrêter comme ça, en plein milieu de l'intrigue, il faut toujours continuer pour en apprendre davantage, pour se rassasier !

L'intrigue est enivrante quoi que beaucoup trop prévisible, c'est le seul point noir du roman. Très peu de rebondissements et de révélations m'ont surpris. Dès le premier quart, j'ai deviné LA révélation. Malgré tout, ça ne m'a pas empêché d'apprécier l'histoire ! On est plongé dans une bataille entre le royaume du prince Kai et la reine des Lunaires, c'est passionnant. On attend qu'une seule chose, l'affrontement. J'ai été ravi par la fin, et je n'ai qu'une seule envie : lire le deuxième tome. Malheureusement, étant une bouse monumentale en anglais, je vais devoir attendre 2014 et je ne sais même pas comment je vais faire, les personnages me manquent déjà !

Cinder est un petit coup de cœur, petit car il m'a manqué la surprise. Dans tous les cas, je ne peux que vous conseiller  cette si belle histoire, cette fantastique découverte. Je ne m'attendais pas à au temps aimer et je suis plus que ravi de m'être trompé ! 


" - Je n'en sais rien. Je ne me souviens plus de rien avant mon opération.
- Votre opération cybernétique?
- Non, mon changement de sexe.
Le sourire du médecin s'effaça.
- Je plaisante. "

LU EN LECTURE COMMUNE AVEC NOËLINE DU BLOG FADAOFBOOKS.

23 juil. 2013

VIII par Harriet Castor


Editions MA, collection Pôle roman
19.90 €
Historique
420 pages

VIII retrace la vie de Hal, un jeune guerrier beau et talentueux, convaincu d’avoir été élu pour guider son peuple. Mais les fantômes d’un violent passé familial viennent le hanter, jusqu’à le transformer, dès son accession au trône, en un meurtrier doté d’une cruauté sans fin… le roi Henry VIII.
________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Nouveau roman des éditions MA, cela signifie évidemment nouvel arrivant dans mes étagères. Malheureusement, et à mon grand damne, c'est ma première vraie déception de cette édition que j'affectionne tant ! Une intrigue quasi inexistante, des longueurs plutôt barbantes, j'ai eu de mal lors de ma lecture. Je suis vraiment ravie de l'avoir terminé car j'ai pensé plusieurs fois à abandonner...

J'ai tout d'abord eu beaucoup de mal avec le personnage principal, Hal, ce futur roi surtout connu pour avoir fait assassiner.. la quasi totalité de ses femmes, il faut le dire. Je n'ai pas sur le cerner, au tout début, la partie où il est enfant, j'ai beaucoup apprécié le personnage. Il était touchant, j'avais envie d'en savoir plus sur lui mais.. plus tard, lorsqu'on le retrouve en adulte, c'est juste plus possible, il est imbu de sa personne, machiavélique, psychorigide, insupportable à suivre !!! Cela ne m'arrive pas souvent de ne pas aimer un personnage principal mais là, ce n'est pas possible de le supporter, du moins, de mon point de vue !

Pour ce qui est des personnages secondaires, il y en a beaucoup trop à mon goût. Dans certains romans comme Une place à prendre de JK Rowling, ça ne m'a pas dérangé, je n'ai eu aucun problème à différencier les personnages mais avec VIII, ça ne l'a pas fait.. Pour moi, la grande majorité était inutile. On voyait les noms passés et.. c'est presque tout, de petites informations sur certains personnages étaient glissées par-ci par là, mais ce n'était pas assez approfondi donc inutile. J'aurais aimé en savoir plus sur eux, qu'ils aient une place un tout petit peu plus importante car à n'entendre parler que d'Henry VIII...  j'ai saturé et je pense que c'est en grande partie la cause de ma déception !!

Au niveau de l'histoire, je n'ai pas grand-chose à dire. L'idée était là, suivre Hal de son enfance jusqu'à sa montée sur le trône était originale, sachant que je ne savais rien de rien sur ce roi pourtant très célèbre. Ma lecture étant finie, je ne peux pas dire que j'en ai appris des masses sur celui-ci malgré le pavé qu'a pondu Harriet Castor.. On tourne en rond, les mêmes événements se produisent et se reproduisent, ça en devenait lassant. Des alliances qui se lient et se délient, des nouvelles femmes pour Hal qui ne restent pas bien longtemps. Il n'y a rien d'exceptionnel malheureusement. Le fin mot de l'histoire est vraiment ce que j'ai préféré, j'ai été surpris par celui-ci, c'est vrai que je n'aurais jamais pensée à cette fin. Malgré qu'elle soit géniale et qu'elle m'a plu, elle est assez étrange.

Le style de l'auteur est plutôt agréable malgré qu'il soit lourd. Le fait est que le contexte historique est présent et vraiment sympathique, une bonne partie des faits marquants du XVIe siècle sont retranscrits et c'est un plus pour le côté historique du bouquin. Je ne sais trop quoi penser d'Harriet Castor car je n'ai pas apprécié ses personnages et l'histoire de VIII mais le côté historique m'a bien plu, je ne sais donc pas si je retenterai l'expérience à l'avenir.

Je remercie Gilles Paris pour cet envoi, celui-ci m'a permis cette découverte, qu'elle soit bonne ou mauvaise.


" - Restez en arrière Sire, je vous en prie. Le Conseil ne consentira jamais que vous meniez l'assaut.
- Qu'ils aillent au diable. Je veux conduire mes hommes..
- Hal, il s'agit simplement d'empêcher les français de ravitailler la ville. Est-ce que tu veux réellement risquer ta vie pour une tranche de jambon ? "

12 juil. 2013

Lune Mauve, la disparue par Marilou Aznar


Editions Casterman
15 €
Jeunesse Fantastique
416 pages

Séléné Savel entre en seconde à Darcourt, le lycée le plus snob de Paris. Elle y croise la route de Laszlo. Qui est ce garçon troublant qui apparaît dans ses cauchemars ? Pourquoi s’intéresse-t-il autant aux étranges tableaux peints par Iris, sa mère ? Six ans auparavant, celle-ci a disparu et Séléné est bien décidée à résoudre ce mystère qui la ronge depuis l’enfance. Mais certaines questions devraient à jamais rester sans réponse…
________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Très belle découverte, Lune Mauve est un presque coup de coeur et je tiens à remercier mille fois l'auteure qui m'a permis cette découverte. Quand j'ai reçu un message privé sur facebook, j'ai cru que j'hallucinais. Elle me proposait de recevoir les deux tomes, j'ai bien sur tout de suite accepté et je ne le regrette pas car le premier tome est juste excellent et au niveau de l'objet livre.. Il est magnifique, je suis sous le charme !

Séléné, l'héroïne est en partie la cause du "presque" coup de coeur car à certains moments je l'ai trouvé assez naïve. Elle se laisse trop embobiné et ce n'est pas toujours agréable à suivre. Malgré ça, j'ai beaucoup aimé ce personnage car il a du caractère, j'ai beaucoup apprécié son répondant que ce soit face à ses camarades ou même ses professeurs. C'est là que je me rends compte que Séléné est un personnage assez complexe car les caractéristiques de sa personnalité sont contradictoires.. mais c'est ce qui fait sa force et ça la rend beaucoup plus intéressante et attachante ! J'ai aimé le fait de connaitre son passé, son présent (évidemment jaja) et son futur n'est pas difficile à imaginer. J'ai d'ailleurs hâte de me plonger dans le tome 2 pour pouvoir en apprendre encore plus sur cette adolescente !

Dans Lune Mauve, on découvre beaucoup de personnages avec des personnalités bien différentes et c'est très plaisant. J'ai adoré Nora et Thomas, que ce soit au niveau de leurs agissements ou au niveau de leurs personnalités. J'ai vu dans différents avis qu'il était dur de différencier les personnages et que certains prénoms étaient trop similaires, par exemple Julien et Adrien. Personnellement cela ne m'a posé aucun problème car je suis très vite entré dans l'histoire et j'ai tout de suite su faire la différence entre nos nombreux personnages, et puis il faut dire qu'ils ont tous une personnalité bien distincte donc je ne vois pas en quoi il pourrait y avoir confusion !

Au niveau de l'histoire, c'est presque un sans faute, je dois bien l'avouer ! Ce qui m'a gêné c'est le gros manque d'informations sur les T'sents qui me semble être une civilisation passionnante et j'espère bien qu'au fil du temps, j'en apprendrai plus sur elle ! Tout ce qui est en référence à Viridan, à la déesse Ishtar et à la civilisation babylonienne n'est pas assez approfondis mais je suis tout de même ravi d'avoir découvert cette mythologie, je me suis plongé avec enthousiasme dans cet univers très riche au niveau de la description et j'en ressors comblé ! En parallèle de ce monde de fantasy, notre héroïne évolue dans notre monde, dans un lycée huppé de Paris où elle a du mal à s'intégrer et je félicite grandement l'auteur pour avoir relié ces deux univers avec brio ! J'ai été touché plus d'une fois, l'auteur arrive à transmettre des émotions tellement fortes !! C'est une histoire vraiment intrigante, on ne cesse de se poser des questions et à chaque fois que les réponses nous sont données, de nouvelles interrogations sont au rendez-vous !

On va de révélations en révélations et il n'y a aucun temps morts ! Marilou Aznar a un style bien à elle, fluide, poétique et envoûtant. Je n'ai pas pu lâcher ma lecture avant de l'avoir fini, je l'ai englouti en un temps record. Les rebondissements subviennent toujours au bon moment, de ce fait il est impossible de s'ennuyer. Ce premier tome est surtout là pour poser les bases de l'histoire et après lecture, je dois dire que j'ai vraiment hâte de me plonger dans le tome 2 car la fin de cet opus est atroce et bourrée de possibilités pour la suite. Je me demande bien où l'auteur va nous mener en espérant que le côté fantasy soit privilégié ou du moins plus présent.

J'ai été comblé par ce premier tome et je vous le conseille sans grande hésitation. C'est un très bon livre qui vous fera voyager entre deux mondes, malheureusement ce n'est qu'un aller simple car après avoir goûté à l'univers de Marilou Aznar, il est impossible de s'en détacher ! Je remercie mille fois les éditions Casterman et Marilou Aznar herself, sisi, pour cette découverte !


" J'avais appris à mes dépens que l'on ne pouvait pas tout justifier au nom de l'amour, que c'était l'excuse des lâches et des faibles. "

11 juil. 2013

Les mélodies du Mercredi #1


Rendez-vous initié par Arcaalea : des mélodies à partager tous les mercredis, à découvrir ou à redécouvrir et à écouter pour le plaisir !

Cette semaine, ce sera une petite sélection de mes musiques favorites, en espérant que cela vous plaise et que je vous ferai découvrir de belles pépites !


Thriving Ivory, Love alone. 


Thriving Ivory, Flowers for a ghost


Kings of Leon, Use somebody


Taylor Momsen, Just tonight


Hedley, Perfect


Hoobastank, The reason


Kaolin, Partons vite


Tété, A la faveur de l'automne

...

Des avis sur ces musiques dont je suis fan? Et vous, vous avez des musiques à me conseiller ? 

7 juil. 2013

In my mailbox #22


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.




Et vous, quels sont vos acquisitions de la semaine? 

5 juil. 2013

Les confessions de l'ombre par Pierre Boussel


Editions Kero
19.90 €
Thriller
297 pages

Officiellement, Bastien Hernandez est économiste. En réalité, c’est un agent dormant des services secrets français en poste au Maroc. Il mène une vie en apparence anodine dans une villa isolée, sur les hauteurs de Tanger. Soudain, son existence est bouleversée par l’attentat du 11 septembre. Les services de renseignements sont placés en alerte maximum. Un banal prospectus est glissé dans sa boîte aux lettres : l’agent dormant est réveillé. Hernandez reçoit la mission de surveiller une communauté évangéliste américaine aux agissements suspects. « Pas de violence », ordonne la Boîte. Mais deux enfants sont assassinés... S’engage alors un chassé-croisé haletant entre la CIA, les services secrets français et les réseaux islamistes.
________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Découverte totale pour moi, en effet sans la masse critique de Babelio, jamais je n'aurais entendu parler de ce roman. Je remercie donc Babelio pour ça malgré que je ne sois pas totalement emballé.. En effet, j'ai trouvé beaucoup de longueurs et l'action fut beaucoup trop longue à s'installer à mon goût, j'ai tout simplement attendu 150 pages pour découvrir le premier meurtre. Je trouve ça énorme, moi ce que j'aime c'est les débuts in medias res et là.. on en est loin !

On suit Bastien Hernandez, un agent secret français travaillant au Maroc et j'avoue que j'ai adoré ce personnage. Il a un humour à s'en faire dessus, une repartie juste excellente et une personnalité bien trempée. En gros, tout ce que j'aime et le must c'est que ce n'est pas un héros de thriller stéréotypé, en effet dans ce genre on a souvent affaire à un personnage principal tourmenté par son passé, qui veut absolument en savoir plus sur les événements marquants de sa vie et ça fait souvent passé l'intrigue principale en second plan, ce que je n'apprécie pas car c'est ce qui m'intéresse le plus malgré que je trouve le fait d'en savoir plus sur les personnages génial.

J'ai trouvé l'intrigue vraiment bien mais comme dit plus haut, beaucoup beaucoup trop longue ! Le premier meurtre arrive après les 50 %, je pense que cela peut en rebuter plus d'un. Personnellement, ça m'a un peu dérangé mais le style de l'auteur a rattrapé cela même si je trouve que les 150 pages du début ont surtout une fonction de remplissage, écrire pour écrire, rien de plus, ça n'a pas spécialement apporté quelque chose à l'histoire ou alors je suis passé à côté. Après la découverte de la mort des deux enfants, j'avoue que ça m'a beaucoup plus plu, ça s'est accéléré même si ce n'est pas aussi haletant que je l'aurais espéré ! L'écriture de l'auteur est très agréable et ça se lit tout seul *malgré que j'ai eu l'impression que ma lecture durait des lustres..*. J'ai apprécié le style de Pierre Boussel. Cependant, est-ce que je continuerai cette série hyperréaliste ? Je ne sais pas.. Est-ce que je relirai Pierre Boussel ? Je ne sais pas non plus. Je dois encore peser le pour et le contre et j'aviserai au moment venu.

Ce que j'ai le plus aimé, c'est la fin car cette fois-ci, c'était du vrai thriller, j'ai eu peur pour certains personnages, j'ai lu cette fin en moins d'une heure, c'est ce qui remonte le tout et j'en suis ravi car je trouve que ce roman à du potentiel ! J'ai aussi beaucoup aimé le fait d'infiltré les services secrets, j'en ai appris des choses et je trouve ça très intéressant. J'aimerais bien relire un nouveau roman qui présenterait une nouvelle fois les services secrets en profondeur car c'est un sujet qui m'intéresse !

En bref, je ressors mitigé de cette lecture même si cela penche plus vers le positif ! Je vous la conseille donc car le style de l'auteur est plutôt sympathique et simple à lire ! Je remercie mille fois Babelio et les éditions Kero pour ce service de presse et cette découverte !


3 juil. 2013

Bilan lecture de juin 2013

 ♥  = coup de coeur
♨ = déception

La cinquième vague - Rick Yancey

Une guitare pour deux - Mary Amato 

Cruelles - Cat Clarke ♥

Légendes de Corse - Francette Orsoni

Struck - Chris Colfer

+ 220 pages de Confessions de l'ombre par Pierre Boussel
+ 170 pages de VIII par Harriet Castor


Soit un total de 5 livres ce qui équivaut à 2125 pages,
  bonnes et belles lectures à tous.