23 avr. 2013

Tout du Tatou par Pierre Hanot


________________________________________________________________________________________

Mon avis :

Deuxième roman des éditions la branche, deuxième déception.. Malheureusement. Rappelez-vous, j'avais lu Tais-toi et meurs d'Alain Mabanckou et le livre m'avait déjà déçu car je m'étais ennuyé. A mon grande dam, Tout du Tatou est encore pire. Je n'ai vraiment pas accroché du tout et je me suis fait violence pour le finir ! Aucune action, ennui profond, personnages auxquels je n'ai su m'attacher.. Le bouquet quoi..

Mieux vaut ne pas se frotter de trop près à Zoran... Les embrouilles lui collent à la peau. Et elles sont contagieuses.
Zoran est bipolaire. Sa vie est faite de moments de déprime profonde, entrecoupés de joies extatiques. Un déséquilibre périlleux qui le conduira, dans une pulsion rageuse, à tuer au nerf de boeuf son tatouer, qu'il suspecte de lui avoir refilé le Sida. Aubaine ou déveine, il trouve chez le bonhomme treize kilos de "Vendredi 13", une came nouvelle génération, la Rolls-Royce de la défonce, qui se vend à prix d'or... Zoran tente d'écouler la poudre. Les embrouilles commencent.
Une armada de motards néo-nazis aux trousses, coincé entre le marteau de la mafia et l'enclume des flics, Zoran apprendra à ses dépens que nul ne s'improvise dealer ni porteflingue.

Zoran, déjà ce prénom m'a dérangé car je pensais sans cesse à l'équation de Zoran du magnifique roman de Barjavel, la nuit des temps. A chaque fois que je lisais son prénom je pensais à Barjavel et c'était assez dérangeant sachant que la nuit des temps est un de mes livres préférés et que Tout du tatou est une grosse déception. Outre ce détail, ce personnage ne m'a pas plu car on ne sait presque rien de son passé, de son  présent aussi d'ailleurs. Du coup c'est très difficile de s'attacher à lui et je n'ai rien ressenti tout au long du roman. Aucune émotion.. C'est un peu un antihéros, souvent j'aime beaucoup ce genre de personnage mais là c'est le contraire, c'est plutôt contradictoire en fonction de mes habitudes livresques. De plus, c'est vraiment le seul personnage qu'on suit puisque c'est un peu une course poursuite et on sait seulement que des agents de police, la mafia et des motards le poursuivent mais c'est que très peu mentionné. Ils ne sont pas très présents alors que, à l'aide du résumé, on aurait pu les croire importants pour l'histoire !

L'intrigue promettait beaucoup de choses, malheureusement les promesses n'ont pas été tenues.. Du moins, c'est mon ressenti personnel. Tout cela se passe très/trop vite, on ne voit pas les pages passées et le livre est très très court pour au final rien n'apprendre de très important ! C'est dommage, j'aurais préféré un roman plus long avec plus de descriptions car dans Tout du Tatou, on ne sait rien sur l'environnement, sur les faits du coup c'est très difficile de se plonger dans l'histoire et de l'apprécier pleinement.

Je ne peux pas nier que Pierre Hannot a une belle plume, c'est sûrement le seul point positif de son livre. En effet il écrit très bien, il narre très bien son histoire même si je pense qu'il n'a pas assez approfondi tout ça.

En bref, un seul mot me vient à l'esprit.. Déception.. Ça m'ennuie de vous poster un avis aussi négatif mais je n'ai pas d'autres choix, je ne veux pas mentir et fausser mon avis pour faire tout beau tout gentil.. Merci à Gilles Paris qui m'a permis d'avoir un avis personnel sur cette lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire